Bienvenue sur Flashover - Backdraft - Fire Gas Ignition Bienvenue sur Flashover - Backdraft - Fire Gas Ignition


Menu
· Accueil
· Téléchargements
· Accès aux Forums
· Articles (archives)
· Articles (par sujets)
· Contactez-nous!
· Encyclopédie
· Essais et tests
· Galerie Photos
· Liens Web
· Liste des Membres
· Mag_File
· Questions-Réponses
· Recherche
· Recommandez-nous!
· Sondages
· Top 10
· Votre Compte

Recherche



Un article...

Zoom!

A l'Honneur!
- Paru le 27/04/2008
- Déjà lu 4438 fois.

Image de la Galerie
Cours formateurs flashover - Draguignan (Canjuers-France) 2009
100_2776.JPG

Facebook
Un petit clic pour aimer la page Tantad Flashover.fr sur Facebook. Merci!

Amazon



Voir tous les livres

Téléchargement
Voici les 6 fichiers les plus récents, proposés en téléchargement.

·  Lisbon-2011
Présentation de la rencontre internationale de formateurs flashover-CFBT qui s'est tenue à Lisbonne(Portugal), du 16 au 20 mai 2011.
·  Kit pédagogique formateur flashover
Extrait de quelques-uns des documents du kit formateur remis aux formateurs flashover lors du stage formateurs Tantad. Version multilangue, plus complète que la précédente, avec descriptif du contenu du stage formateur.
·  GNR Lances
·  FDS 47 et Smokeview
·  Installer un caisson...
·  Utilisation barre Halligan

 
Matériel bulletArticle: Lance - TA Fogfighter


Les vidéos tournées en Suède et montrant des attaques, des passages en caissons etc.. sont nombreuses. Sur la majorité de ces vidéos, les sapeurs-pompiers utilisent des lances assez particulières, dont quelques exemplaires ont été diffusés dans quelques pays Européens, mais n'ont jamais vraiment été utilisés. Nous allons donc tenter une petite découverte de cette lance, la TA Fogfighter.

L'histoire de cette lance est étroitement liée à la Suède et aux caissons. Suite à des accidents survenus dans ce pays, des analyses et des essais ont été réalisés en utilisant des caissons maritimes. Rapidement il s'est avéré que c'est l'usage du jet diffusé qui permettait de lutter contre les gaz surchauffés, source principale de danger.
Outre les caissons eux-mêmes, il est donc devenu évident qu'il fallait à la fois des lances mais aussi des ouvrages de références. C'est ce qui s'est passé dés 1978, avec la parution de l'ouvrage "Fundamentals of Fire". Ecrit entre autres par Krister Giselsson, cet ouvrage est devenu l'ouvrage de référence pour les écoles suédoises, dont certaines continuent à s'en servir. Cet ouvrage a été peu diffusé hors de Suède pour trois raisons essentielles, relevé entre autre par Chitty ("Survey of a Backdraught"):
1 - Il contient quelques affirmations peu crédibles et non validées scientifiquement
2 - Les termes utilisés pour décrire les phénomènes, ne sont pas reconnus internationalement. Ainsi, tout est pratiquement décrit sous le terme "flashover" avec des variantes qui sont assez embrouillées
3 - Les méthodes d'attaques, de protection etc... sont "trop" adaptées à la lance TA Fogfighter.

Cet ouvrage est en effet édité par la société Girobrand (http://www.girobrand.se) et cette société commercialise également la lance TA Fogfighter dont le créateur est... Krister Giselsson! La boucle est donc bouclée: l'éditeur du livre vend la lance préconisée et inventé par son auteur. Logique.

Lance TA Fogfighter (Modèle 100-300). Ecole du Feu de Jurbise (Province de Hainaut - Belgique)

Aspect général
La lance TA Fogfighter est de couleur orange. Elle est disponible en deux modèles: l'un avec une poignée "pistolet" pour la tenir, l'autre sans poignée. C'est ce dernier modèle qui est présenté ici, et qui semble le plus répandu en Suède. Pour tenir la lance, il faut donc avoir une main sur le levier d'ouverture et l'autre sur la tête de diffusion. Celle-ci est assez allongée et d'un diamètre assez petit pour pouvoir être tenue même avec des mains de petite taille, gantées.
La tête de diffusion fonctionne de la façon habituelle: je tourne à droite, j'ai un jet droit, donc tout à gauche, j'ai un jet de protection.
La lance est assez lourde et surtout, très longue. Nous notons que sur certaines vidéos, lorsque le changement de forme du jet n'est pas nécessaire, le porte-lance tiens souvent sa lance par la partie cylindrique, située avant le levier. Cette manière de tenir la lance est assez confortable. A noter cependant que l'absence de "poignée pistolet" impose un mode de tenue assez particulier. Ainsi, pour les droitiers, il est parfois plus pratique d'avoir le tuyau à gauche: la lance est donc tenue à droite (main droite sur la tête de diffusion, main gauche sur le levier), avec le tuyau sous le bras gauche, ce qui est un peu inhabituel.

Sur les modèles trouvés en Belgique ou en France, le raccord est un DSP-40, classique.

Les dents de la tête de diffusion
Les dents sont en plastiques. C'est une couronne rotative entraînée par l'eau sous pression. Nous sommes donc en présence d'une lance dite "à turbine". Au centre, une sorte de petit cylindre noir sert de clapet pour l'éclatement des gouttes. Il ne bouge pas car le réglage du débit se réalise au levier (ce clapet bouge sur les lances à réglage de débit à la bague). Les dents sont également de couleur orange.

Le réglage de débit
Le débit se règle au levier mais d'une façon assez particulière. Dans l'état actuel des technologies, nous avons principalement deux types de lances: les lances dont le débit se règle avec une bague qui déplace un clapet (Akron, POK...) et les lances avec un boisseau coulissant (TFT). La Fogfighter fait partie d'un troisième catégorie: celle des lances avec un boisseau à multiple perçage. Lorsque le levier est rabattu en avant, la lance est fermée Lorsqu'on le tire, la lance s'ouvre à petit débit. Au 2/3 de la course, une butée très nette bloque le levier. Il faut alors tirer fortement pour ouvrir complètement la lance et atteindre le gros débit.
En effet, il n'y a que 2 débits: 100 et 300 sur les modèles les plus courants, 175 et 475 sur les autres. Dans la grande majorité des cas c'est le modèle 100-300 qui est utilisé: le petit débit est logiquement utilisé pour les impulsions, le gros débit servant pour le repli ou la protection.

De gauche à droite, position fermée, position petit débit, position gros débit.Malgrès les apparences la vue du boisseau, à gauche, le montre bien en position "lance fermée".

La purge
La purge de la lance se fait en tournant la tête de diffusion. Mais cette purge ne peut pas être faite par erreur car la rotation est très difficile à réaliser. En plus, la lance a la particularité de se fermer toute seule. Imaginons que nous ayons une lance ouverte et que la pression chute. La lance va se fermer et l'eau ne va plus s'écouler. Le tuyau va donc rester sous pression ou du moins, en eau. Il suffit de fermer la lance, de remettre la pression et d'ouvrir, sans avoir besoin de vérifier car l'eau est immédiatement disponible.

Les impulsions
Les Suédois utilisent les impulsions pour refroidir les gaz chauds et sur certaines vidéos, celles-ci sont données avec un rythme impressionnant. Sur une lance de type POK, Akron etc... obtenir une telle vitesse est quasi impossible. Par contre, sur une TA Fogfighter c'est au contraire très facile, pour trois raisons :

  • La forme du levier. En position fermée il est couché sur la lance ce qui fait que la fermeture donne à la main une position très naturelle
  • La course du levier qui, sur 2/3 environ correspond au premier débit
  • Le fait qu'entre le petit et le gros débit il y ait une butée très nette

Ce dernier point est un atout majeur: sur les lances à boisseau coulissant, les crans entre les débits, sont minimes. En donnant des coups secs, le porte lance n'a donc pratiquement aucun repère et à beaucoup de mal à doser son débit, celui-ci va donc varier suivant les impulsions qui seront donc difficile à contrôler. Sur la TA Fogfighter, la butée est tellement bien marquée que le geste naturel est d'ouvrir jusqu'à celle-ci. Les impulsions en petit débit (ce qui est logique avec les fumées) sont donc faciles à réaliser avec cette lance. Globalement les gouttes sont d'un diamètre assez petit, la turbine réalisant un bon travail pour la qualité du pulvérisé.

Le "Shark"
Le "Shark" est une méthode parfois utilisée pour avancer (donc pendant la progression) mais surtout utilisée en cas de repli. La lance est ouverte en jet étroit vers le foyer, puis sans fermer la lance, le porte lance ouvre l'angle du jet tout en remontant la lance vers le plafond en augmentant le débit. Rendu au plafond, il est donc protégé par un jet diffusé de protection, et il ferme alors sa lance. Le but est d'envoyer rapidement de l'eau au foyer, pour calmer celui-ci et pouvoir se sauver. Mais en visant directement le foyer, cela envoi du comburant et provoque souvent une augmentation du volume de flammes au plafond. En remontant la lance et en se mettant en "protection" le porte lance se protége de cet afflux thermique.
Tourner à la fois la tête de diffusion, relever la lance et changer de débit est quasiment impossible sur une lance "classique". Sur la TA Fogfighter, rien de plus simple puisqu'elle est tenue traditionnellement par la tête. En plus, la forme du levier fait qu'en tirant celui-ci, il est facile de le faire pivoter sur le côté et d'entraîner ainsi la rotation de la tête de diffusion. A ceci s'ajoute une particularité: lorsque le jet est réglé en diffusé et que l'on bascule partiellement le levier de la lance (donc environ dans la 1/2 ouverture du petit débit), il s'avère que le jet reste assez étroit. En clair, sans tourner la tête de diffusion, mais seulement en basculant progressivement le levier, il est possible de changer l'angle de la lance, celui-ci s'ouvrant progressivement.
Nous avons donc ici une technique de lance, utilisée en Suède et dans quelques pays Scandinave, enseignée entre autre en Hollande et dans la zone Flamandes de la Belgique, mais qui ne peut être utilisé avec facilité qu'avec cette lance.

Trois phases de la méthode Shark avec une lance TA Fogfighter

Conclusion
C'est une lance très particulière, qui mérite une attention toute particulière. Elle démontre que le porte lance doit s'entraîner car pensez se débrouiller avec cet outil sans pratique, est utopique.
Le fait que cette lance ne soit pas très utilisée vient sans doute du fait qu'elle a été proposée aux services incendie bien avant que ceux-ci ne prennent conscience de l'intérêt des impulsions en jet diffusé. Lorsqu'ils ont pris un peu conscience de cela, les autres fabricants avaient créé leurs modèles et cette lance n'a pas réussi à prendre la part commerciale qu'elle méritait amplement.
En France, cette lance semble être distribuée par la société Eau et Feu (http://www.eauetfeu.fr).

Merci à Erik ETIENNE pour la vidéo sur le Shark et au SRI La Louvière pour la lance


"Article: Lance - TA Fogfighter" | Connexion/Créer un compte | 2 commentaires | Recherche suivant discussion
Disposition
Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !

Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

Re: Lance - TA Fogfighter (Score: 1)
par kegaro le 17 décembre 2007 à 22:03:52
(Profil Utilisateur | Envoyer un message)
bonjour,
Tu as une adresse pour une video de cette technique?

Merci
A bientot
Greg


 
Liens connexes
· Plus à propos de Matériel
· Nouvelles transmises par pl.lamballais


L'article le plus lu à propos de Matériel:
JOG: l'efficacité pour forcer les portes


Noter cet Article
Score Moyen: 5
Votes: 1


Merci de prendre quelques secondes pour noter cet article:

Excellent
Très Bien
Bien
Passable
Mauvais



Options

 Format imprimable  Format imprimable

 Envoyer cet article à un(e) ami(e)  Envoyer cet article à un(e) ami(e)



Tous les Logos et Marques de ce site sont la propriété de leurs propriétaires respectifs. Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs et ne sauraient engager la responsabilité des gestionnaires ou de l'hébergeur de ce site. En cas de problèmes, questions etc. contactez le webmaster.

Page Générée en: 0.071 Secondes - PHP Version 7.0.17
PHP-Nuke est un système de gestion de portail développé en PHP. PHP-Nuke est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.